Billets de djodge

Img 8790

Obligation vaccinal contre l'Hépatite B en 1987 : réponse

Après avoir adressé 3 plis recommandés avec A R à la médecine du travail + 1 pli à l'ordre des Médecins

Voici la réponse qui parait être admise par la CNRACL:

Après relecture de votre dossier médical en santé au travail, je vous informe que vos vaccinations contre

l'hépatite B en 1987 et 1988 se rapportent à une législation de l'époque concernée:

Article L 10 du code de la santé publique Livre 1 Titre 1 Chapitre 2 Section 1:

vaccination contre certaines maladies transmissibles.

Cet article a été modifié en 1991 puis en 2000.

Cette vaccination contre l'hépatite B était réalisée dans le cadre des recommandations médicales

en vigueur en 1987-88 et est devenue obligatoire au niveau de votre profession par la loi n° 97-73

du 18/ 01/ 1991

Votre dossier, que nous tenons à votre disposition, ne mentionne pas particulièrement les

informations qui ont pu vous être transmises oralement avant de vous conseiller et de réaliser ces

vaccinations avec votre accord et en se rapportant aux risques biologiques auxquels votre poste

d'infirmière en 1987 vous exposait

                           SIGNATURE DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL

Ce dernier paragraphe n'a absolument aucune valeur juridique, vu que je puis avoir sans difficulté des

attestations de mes collègues de l'époque disant que dans ces années là l'on ne nous donnait pas le choix ,

l'on nous convoquait

pour la vaccination, sans nous donner à choisir et sans explications le médecin nous injectait le vaccin !

il y avait même des menaces de faites si la vaccination n'était pas réalisé dans les délais !!!!

Img 8905

Scéroses en plaques observée d' un point de vue non médical

Je vous présente Lise qui vit à mes cotés depuis 4 ans:

Après avoir été bastonnée de six  vaccins : simplement pour être bien sûr que la mort proviendrait d'autre chose que de l' hépatite B; mais plutôt d'une Sep; nous allons voir les soins et les traitements; une merveille pour la science qui a à porté de mains des malades prêt à tout pour marcher mieux et souffrir moins !

Tout le monde sait les souffrances dorsales vécues par ces personnes !

_  ces braves médecins expérimentent tous nouveaux traitements ou nouveaux antalgiques: pas de soucis financiers vu que ces personnes sont en ALD. Bien entendu chacun à sa liste de contre indication et de désagrément, mais parfois Lise  a le luxe d'avoir des difficultés non stipulées dans la liste des effets indésirables !!!!!!

Ma 1ère reflection est de constater une alimentation déséquillibrée en protéines dûe au refus naturel des viandes source de  proteines ( comme toutes  les personnes souffrant de Sep). Je surveille et j' encourage Lise à consommer de la viande cuisinée minutieusement pour la rendre gouteuse: il en résulte une net amélioration de sa condition physique!!.

Quand Lise souffre du dos: je la ceinture en position debout et je la soulève: il y a des craquements et la voila soulagée pour un temps: cela au moins ne lui détruit pas l'estomac ! Je sais il ne faut pas être un enfant de choeur pour réaliser cette opération avec les 80 kg de Lise !!!

                                               Djodge