Ma dernière réflexion:

 

                     Bonjour à tous

Je viens de réaliser le fond du problème:

En avril 1989 le dictionnaire de référence; Le Vidal relatait une expérience,

parlant déjà du seuil protecteur de 10mUI:l d'anticorps anti-HBs dans le sang !!

En réalité depuis la découverte du professeur Maurepas  de 1976, il a été fait 

des contrôles garantissant une protection avec seulement 10mUI/l d'anticorps anti-HBs

dans le sang !!!!

Bisness oblige: les Laboratoires Pasteurs et les sociétés suivantes fabriquaient des vaccins

à la chaine pour arroser le monde entier avec une concurence Américaine;

Il fallait absolument placer à travers toute la terre nos fabuleux vaccins:

n'oublions pas qu'en 1987 et 1988 il était utilisé à la base des fragments de placintas humain provenant

d'étenies australiennes: nous parlions alors du vaccin Hevac et Hevac B !!! Par la suite reconnu dangereux

l'on trouva la solution de fabriquer des vaccins dérivés de la chimie: celà deviens soi-disant propre à

l'usage; et l'on créa genévac et Genévac B !!!

Quelle merveille !!!

La télévision aidant , nous devions devancer partout les Américains et vendre nos vaccins

mais sagement: conseillant un maximum de trois injections ! Imaginez le profis, la terre est peuplée de millions

d'habitants à vacciner; c'est urgent, c'est dangereux de ne pas être vacciné: quelle merveille !!

Moi je n'ai pas eu ce vaccin ! donc je n'en ai pas eu en excédent inutilement !!!

Papa dans sa 96 ème année ne l'a jamais reçu; par contre quand il avait 76 ans il a bêtement accepté

le vaccin contre la grippe; il s'est retrouvé embarqué par le samu dans le comas; je suis bien

certain qu'il n'a jamais accepté un autre vaccins gripal

Il est vrai qu'a l'époque de son adolescence  il avait mangé un mouton qui avait la maladie de la

vache-folle et celà ne l'avait pas dérangé !!!

Je reprends le fil d'origine:

Dès 1986 l'Etat Français devait accepter de faire des expériences afin de rentabiliser au mieux

la vente des vaccins contre l'hépatite B; et jusqu'en 1999 l'on bastonnat sans réfléchir une seul seconde

même s'il y avait une réaction anormal ou quoi que ce soit

Tout le monde y a eu droit: le personnel soignant: infirmières, médecins, aides soignant , fille de sales

dans l'éducation nationnale idem; les gendarmes, les CRS, les militaires; les pompiers engagés

(et eux il dégustent toujours des vaccins tous les 5 ans.

Et pourquoi pas tous nos grattes papiers dans les administrations: il faut aussi les protégers

et pourquoi pas la justice, il en ont aussi besoins n'es pas ?

En avril 1999 Monsieur Bernard Kouchener alors secrétaire d'Etats à la santé constate une casse

terrible: de multiples sclérose en plaques, des fybromialgies, d'autres pathologies neurologiques.

Il sort un arrêté prenant en charge le seuil protecteur de 10mUI/l d'anticorps anti-HBs dans le sang;

stopant les rappels systèmatiques tous les 5 ans et se contentant  d'un maximum de 3 injections

Dernièrement le fils de Lise avait un résultat de + 450mUI/l après sa seconde injection; il a été décidé

de ne plut lui faire de nouveaux vaccins, il est protégé à vie !!!

Le danger certain se trouve quand une personne dépasse 10 000mUI/l: Là c'est le drame !!

Maintenant pour les sacrifiers des expériences tout a été bon pour mentir , écrire des faux

pour ne pas reconnaître l'erreur: il ne faut pas oublier qu'en France il y a actuellement

90 000 scléroses en plaques + les fybromialgies + ..........

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau